Le silence des pantoufles

« Ils sont là, mais personne ne les voit. Personne ne les entend. Invisibles, inaudibles, et muets. Elle avait peut-être raison la Marine, elle représente bien la France des invisibles. Mais ses invisibles à elle, ils ne sont pas de ceux qu’on tait parce qu’ils seraient une menace pour l’ordre établi, ils sont de ceux qui se cachent.

  Et s’ils se cachent, c’est qu’ils pètent de trouille. Trouille qu’on attente à leur petit confort merdique. Trouille qu’on touche à leur maison, à leur chien, à leur fric. Trouille d’avoir des idées. Lire la suite